Bébé de 6 mois ou enfant de 3 ans, quand vient l’heure du coucher, certaines questions se posent encore. Faut-il laisser une petite lumière ? Vaut-il mieux faire dormir votre petit dans le noir complet ? Entre études scientifiques et besoins physiologiques des enfants, la réponse est dans ce guide !

La nuit, c’est la nuit

Hors des villes, quand la nuit tombe, c’est le noir complet. Sauf quand la lune brille de mille feux… Tous les êtres vivants ont des rythmes biologiques génétiquement programmés. Mais lorsque le soleil se couche, le sommeil tend à nous gagner. Les yeux ont également besoin de repos !
L’œil se développe durant les premières années de la vie de l’enfant. L’organe est donc plus sensible à la lumière et au risque, plus tard, de développer une myopie*. Aussi, lorsque le tout-petit dort dans le noir complet, son organisme produit davantage de mélatonine (« hormone du sommeil »). Un bon sommeil pour lui – et vous en passant !
Conclusion ? La nuit, pas de lumière dans la chambre de votre enfant !
*Résultat d’une étude publiée dans la revue Nature, sur le potentiel lien entre l’éclairage pendant le sommeil et l’accroissement des cas de myopie.

Sieste : avec ou sans lumière ?

Il fait jour, c’est l’heure de la sieste pour votre petit garçon / petite fille ? Votre enfant doit pouvoir faire la différence entre le moment de repos en journée et le gros dodo de la nuit. Dans ces conditions, pour la sieste, ne le plongez pas dans le noir total. 
Dès que la fatigue se ressent, placez votre tout-petit dans son lit. Laissez un brin de lumière pour lui faire comprendre que dehors, il fait bel et bien jour. Bien entendu, on évite les volets ouverts avec le soleil en pleine figure !

Et si mon enfant a peur du noir ?

Mettre en place une petite routine permet de rassurer l’enfant avant de dormir, si celui-ci craint le noir. Voici quelques étapes :
  • Un bain tiède, avec des petits massages relaxants ;
  • Un petit verre de lait chaud ;
  • Des objets de transition déjà déposés dans le lit (peluche, petite couverture…) ;
  • Une comptine ou une musique détente, une fois bébé allongé sur son lit.
Laisser un filet de lumière, le temps que l’enfant s’endorme, peut être un bon moyen de l’aider à appréhender la nuit. 
En dormant dans le noir, la vue de votre tout-petit se développe sans encombre. Des yeux bien reposés, pour découvrir petit à petit le monde ! N’oubliez pas de consulter régulièrement un ophtalmologue pour vérifier la vue de votre enfant, à différents stades de sa vie.